La dramaturgie : entretien avec Yves Lavandier

— Scénaristiquement parlant, le cinéma français souffre de beaucoup de choses. D’abord, le poste scénario est sous-financé. C’est encore pire en télévision. Or, comme le dit un proverbe anglo-saxon, “Pay peanuts, get monkeys”. Si vous payez des cacahuètes, vous aurez des singes. En télévision, on a fini par comprendre que le scénario-récit était la pierre angulaire d’une série. Maintenant, il faut accepter de mettre le scénariste au centre du dispositif. En cinéma, même le cinéma qui s’efforce de raconter une histoire, on s’imagine toujours que le réalisateur est responsable de... Voir la suite →