Johanna Legrand

Projet : La petite concession

Johanna Legrand

Johanna a poussé entre deux sagas familiales qui l’ont inspirée :

  • D’un côté, une mère italienne qui grandit entre violences familiales et valeurs communistes ; elle en fait un long métrage hybride, Les macaronis. Ce drame joyeux, Finaliste Sopadin, sera réalisé par Eléonore Faucher prochainement.
  • De l’autre côté, un père élevé par une nourrice avec 11 frères, qui s’imagine être le fils de Kirk Douglas dans Spartacus, l’a poussé vers l’écriture d’un roman jeunesse (en recherche d’éditeur).

Obnubilée par les rapports hommes/femmes car elle-même convaincue d’être les deux, elle explore le thème des stéréotypes, des violences faites aux femmes, de la filiation, du féminisme, du désir…

Diagnostiquée HPE, elle emprunte des registres très différents, de la comédie familiale fantaisiste au Thriller érotique car elle veut exploiter toutes ses émotions. Depuis, elle se forme et se déforme à l’écriture de scénarios intensivement.

A la suite du « grand atelier série » du CEEA, elle écrit Zéro concession, une série de comédie sociale qui obtient le Fond d’Aide à l’innovation.

Une autre comédie sociale, La Fabrik séduit un sacré casting : Léa Drucker, Olivier Gourmet, Denis Podalydes… mais malheureusement avorté.

Actuellement, elle collabore avec Chantal Birman à l’écriture d’une série féministe sur le combat d’une sage-femme, au sein de l’hôpital, des années 60 à nos jours. Accompagnée par le Groupe Ouest, elle développe aussi un thriller érotique : Sens